ART ÉPHÉMÈRE EN CHEMIN!

Publié le par Laurence

C'est à Nanteuil-sous-Muret un tout petit village dans le sud de l'Aisne... Le projet est sympathique et inventif: L'association "A vos godasses" a proposé à sept artistes invités sur le lieu à laisser leurs oeuvres sur un joli chemin de balades et de découvertes de la faune et de la flore ... Ces oeuvres in situ  doivent toutes être créées à partir des ressources simples offertes par la campagne alentour...Elles sont éphémères par nature donc ! 
Allez, on y fait un petit saut virtuel?

On part d'un joli coin, la ferme et gîte d'étape de La Berque à Nanteuil-sous-Muret (rue du Pontceau pour les curieux)...
On est rentrés dans la cour attirés par le charme du lieu. 





Suivons la direction indiquée par ce drôle de petit épouvantail.

Voici donc les oeuvres  tout au long du parcours nature qui relie la ferme au village de crouttes sur Muret. 

Ici, une chaise abandonnée a pris racine et s'est transformée en maison.


Nous prenons la direction d'un côteau qui constitue un milieu naturel remarquable: en effet, la nature calcaire de cette prairie et son orientation, lui confère un microclimat très chaud et sec qui permet à des plantes d'origine méditerranéenne de pousser. Ces côteaux jouent un rôle important car ils filtrent et drainent les eaux de pluie des plateaux.
Inutile de vous dire qu'il est bon de s'y arrêter et de s'y prélasser au doux soleil d'automne! 


C'est dans ce bel endroit que trois voyageurs se sont arrêtés pour contempler la vallée...

En descendant vers
Crouttes-sur-Muret, on aperçoit déjà le village. Toute cette vallée est parcourue par la petite rivière de la Crise qui coule et coule et que l'on retrouve à Soissons où elle passe dans l'ancien parc botanique sur le boulevard du général de Gaule. Ce village doit son nom aux grottes calcaires qui ont servi de premiers refuges aux hommes de la préhistoire avant d'être investies en carrières et habitations troglodytiques... Mais cette curiosité méconnue de la région... ce sera pour une autre fois!

C'est en descendant dans le fond de la vallée où l'on trouve le moulin et le lavoir... que l'on peut apercevoir encore quelques oeuvres.


Le gardien du sentier veille: c'est un vieux peuplier.

Et nous voilà arrivés... Je ne vous montrerai pas ce beau village pour ne pas trop vous fatiguer mais... montez jusqu'à l'église qui se niche dans une fortification... 
Voilà la Crise qui nous invite à prendre le temps de jouer avec l'eau.


Un coup de coeur à découvrir en famille, avec des amis: la balade fait aller-retour par le même sentier  4 ou 5 km! Vous pouvez aussi choisir de faire la boucle qui vous est proposée en passant par l'autre côté de la vallée par les marais pour rejoindre la ferme.

 

Merci à tous les artistes: 
Emmanuel Barrat, Emmanuel Cusse, Béatrice Mouëza, Gwenaëlle Souffez, Philippe Bercet, Laurent Doux et Laurent Legendre.
Et à tous les organisateurs de l'opération.


 

Publié dans Chemins de culture

Commenter cet article